Copie de CD protégé : ma méthode pour exercer mon droit à la copie privée

Récemment, nous avons changé de véhicule, et comme dans de plus en plus nombreuses voitures, notre C4 Picasso n’est pas équipé de lecteur CD, seulement d’un port USB destiné à recevoir une clé USB sur lequel l’autoradio lit des fichiers numériques (d’ailleurs bravo à Citroën qui supporte, en sus des classiques MP3 et WMA, les formats libres et ouverts OGG et FLAC (loseless !)).

Cela ne me pose pas de soucis puisque pas mal de mes CD sont déjà en copie numérique sur mon NAS au titre de leur sauvegarde et pour pouvoir les steamer sur mon smartphone. Une clé USB de 64 Go et basta !

En revanche, je ne disposait pas de la copie numérique d’un des CD préféré de mon aîné, pour cause de CD protégé par le SACEM SDRM… Je ne suis jamais parvenu a trouver un logiciel permettant de ripper ce CD directement sur PC, j’ai donc opté pour la méthode a l’ancienne : le rippe en reliant un lecteur CD au PC et en enregistrant en temps réel ! Cependant, je ne voulais pas perdre de qualité en passant par un câble analogique ! Il fallait donc que je trouve un moyen de préserver la chaîne numérique !

J’ai finalement opté pour un couple baladeur CD équipé d’une sortie optique + carte son équipée de l’entrée idoine !
Ce type de baladeur se trouve pour quelques dizaines d’euros sur eBay (une liste ici, j’ignore si elle est complète en tout cas elle n’est pas récente). J’ai donc trouvé un balladeur Sony D-E775. Pour la carte son, ce fut un peu plus compliqué… J’ai d’abord commandé une chinoiserie, qui ne marchait pas ! J’ai donc finalement commandé une carte externe pour une vingtaine d’euros ! Si vous n’en avez pas, il vous faudra également un câble optique (attention la plupart des baladeurs ont une fiche mini Toslink, un câble optique est fourni avec la carte, cet adaptateur fera l’affaire !).

Photo du dispositif

Photo du dispositif

Ensuite je fais l’acquisition avec Audacity et je rend le tout en FLAC après avoir séparé et nommé les pistes avec la fonction « Placer un marqueur sur la sélection » du menu Pistes. N’oubliez pas de renseigner les metadata via la fonction « Modifier métadata » du menu Fichier avant d’exporter la musique, afin d’avoir des morceaux correctement taggués !

Voilà vous pouvez exercer tranquillement votre droit à la copie privée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *